Lexique météo

Catégorie : Glossaire

BOUEE METEOROLOGIQUE : bouée, soit fixe, soit dérivante, située en mer ou sur un océan, dotée d’instruments de mesures de divers paramètres météorologiques (station météorologique sur bouée) tels que le vent, la pression, la température, la température de la mer, la hauteur des vagues, etc... Ces données sont transmises par radio ou par satellite.

BRISES : nom donné aux vents soufflant le long des zones littorales de la mer vers la terre en journée (brise de mer) ou de la terre vers la mer la nuit (brise de terre) par situation calme et par effet thermique en saison chaude (terre plus chaude que la mer en journée et plus froide la nuit).

CENTRE d’ACTION : Dépression ou Anticyclone, de grande étendue et quasi-stationnaire, qui détermine le mouvement des perturbations atmosphériques sur une grande région.

COURANT-JET ou simplement JET : courant d’air tubulaire aplati, quasi-horizontal, généralement à haute altitude, souvent près de la tropopause, axé sur une ligne de vitesse maximale et caractérisé par de grandes vitesses et de forts cisaillements du vent. On peut parfois le rencontrer à basse altitude aussi.

ŒIL du CYCLONE : zone plus ou moins dégagée et calme à l’intérieur d’un cyclone qui a atteint le stade d’ouragan. Il est matérialisé par un mur quasi-circulaire qui le délimite, mur nuageux haut et puissant composé de nuages de convection, où s’exercent les vents les plus forts et le maximum d’activité pluvieuse. Cet œil provient d’un accroissement de la force centrifuge créée par les mouvements de rotation des particules d’air autour du centre dépressionnaire et qui a pour effet de rejeter hors de ce centre toutes les particules prises dans ce mouvement de rotation. Lorsque les vents dépassent une certaine valeur, souvent supérieures à 110 ou 120 km/h, cette force devient alors plus forte que la force de pression ayant tendance à ramener les particules d’air vers l’intérieur de la zone de basses pressions : l’œil apparaît de dimension très variable souvent voisine de 20 à 40 km de diamètre, parfois plus. Le centre géométrique de l’œil est considéré comme le centre du cyclone tropical.

Modifier le commentaire 

par Léo DELES le 28 mars 2014 à 22:29

haut de page