Santé, social & citoyenneté

 

Sortez des rails !

Guide de prévention de la cyberviolence entre élèves

 

Le petit déjeuner est un repas très important.
Or, trop nombreux sont ceux qui ne prennent pas un petit déjeuner suffisant.
Et cela a des répercussions à court, à moyen et long terme.

Pourquoi est-il nécessaire de prendre un bon petit déjeuner le matin?

Parce qu’il est indispensable à la qualité des performances physiques et intellectuelles de la matinée. En effet, vous vous réveillez le matin quasiment vidé(e) de votre énergie et sans petit déjeuner, vous aurez beaucoup de mal à assumer les besoins de la matinée. En voici l’explication physiologique: après le dîner, il va s’écouler un jeûne nocturne d’environ 8 heures, pendant lequel s’épuisent peu à peu les réserves en glycogène du foie, votre sucre de réserve. Quand ces réserves s’épuisent en une nuit, vos cellules aussi bien musculaires que cérébrales ne disposent plus de ce carburant et vous en ressentez une grande fatigue. Par ailleurs, le taux de glucose (votre sucre-carburant) baisse dans le sang et déclenche l’apparition des symptômes de l’hypoglycémie: sueurs, malaises, grande fatigue, sensation de faim. C’est pourquoi votre petit déjeuner doit toujours contenir de l’amidon (par le pain et les analogues) et du sucre (par le sucre, la confiture, le chocolat).

Comment composer un bon petit déjeuner?

Idéalement, le petit déjeuner représente à lui seul de 20 à 25% des apports en énergie et en éléments nutritionnels de la journée (calcium, autres minéraux, vitamines…), ceci grâce aux différents aliments qui doivent le composer: - du pain, des biscottes, des céréales, mais aussi du sucre, de la confiture ou du chocolat, pour l’énergie et les capacités d’attention durant la matinée, grâce aux glucides; - un produit laitier tel du lait, un yaourt ou une part de fromage, pour la croissance et la solidité osseuse grâce au calcium; - un fruit entier ou en jus, pour la vitalité grâce à la vitamine C; - une boisson qui peut être une boisson chaude (chocolat au lait, thé, café) ou une boisson froide (eau, jus de fruit), pour l’hydratation.

Que peut-il arriver en matinée si l’enfant (ou l’adulte) prend un petit déjeuner insuffisant, voire inexistant?

L’enfant est sujet aux baisses d’attention; il a du mal à se concentrer et à mémoriser ce qu’il entend. Cet effet est majeur en fin de matinée, moment où la baisse de glycémie est la plus forte, en somme vers 11 h 30. L’enfant peut en arriver au stade de l’hypoglycémie avec risque de malaise, sueurs, et pâleur. La simple ingestion de sucre suffit à lui faire reprendre ses esprits. Pour éviter d’en arriver là, un enfant doit toujours bien manger le matin.

Un petit déjeuner suffisant a-t-il un impact sur le déroulement des autres repas de la journée?

Oui, car les études montrent qu’un petit déjeuner suffisant limite les risques de grignotage dans la matinée et sur le restant de la journée; il augmente aussi les chances de faire des repas réguliers à midi et le soir, et donc de manger équilibré. Les enfants qui prennent un bon petit déjeuner le matin ont un équilibre alimentaire proche des recommandations sur la journée et ont en particulier une alimentation moins grasse.

Un petit déjeuner régulièrement très insuffisant a-t-il des conséquences sur la santé et le comportement de l’enfant?

Oui, en effet les études de comportement alimentaire montrent que l’enfant n’ayant pas bien mangé le matin, compense souvent en mangeant plus de calories sur le restant de la journée. Son alimentation sera globalement plus grasse et plus sucrée. Le déficit énergétique dû à un petit déjeuner sauté est compensé au cours de la journée, dès le déjeuner chez les filles et après le goûter pour les garçons. L’étude « Fleurbaix Laventie Ville Santé » a même montré qu’il y avait, au global sur la journée, un phénomène de surcompensation calorique. Paradoxalement, l’absence de petit déjeuner pourrait donc augmenter le risque de surpoids. Par ailleurs, l’enfant couvre moins bien ses besoins nutritionnels en minéraux et en vitamines. D’après l’étude Stanislas, les enfants qui sautent quasiment ou totalement le petit déjeuner ont des apports quotidiens insuffisants en magnésium, en folates, en vitamine B2 et en calcium! Et oui, n’oublions pas que c’est au petit déjeuner que l’occasion de consommer un laitage est la plus importante.

Quels types de petits déjeuners bien équilibrés et suffisants peut-on proposer à des enfants d’âges différents?

Entre 4 et 6 ans: un bol de chocolat au lait, 50 g de pain beurré, une clémentine; Entre 7 et 9 ans: un bol de céréales de petit déjeuner, un yaourt, une compote de pommes, un jus de fruit d’oranges pressées; Entre 10 et 15 ans: un grand bol de chocolat au lait, 80 g de pain (1/3 de baguette) avec du beurre et un peu de confiture, un fruit frais.

Que faire quand toute la famille est pressée le matin et que le petit déjeuner est régulièrement sacrifié?

- Se lever 15 min plus tôt et donc, se coucher la veille plus tôt. - S'approprier ainsi du temps (au moins 10 à 15 min) pour prendre le petit déjeuner. - Ne pas considérer que le petit déjeuner est accessoire, mais le savoir aussi important que de s’habiller et de se laver. Il fait partie des temps forts du matin et mérite du temps et de l’attention. - Au besoin, dresser la table la veille et faire du petit déjeuner une tradition familiale.

Que faire quand on n’a pas faim le matin?

- Manger raisonnablement le soir, car un dîner trop copieux peut suffire à rassasier jusqu’au petit matin. - Savoir que la faim peut se conditionner et qu’il suffit d’habituer le corps à des petites quantités progressives de boissons et d’aliments pour qu’elle apparaisse. Ainsi, vous pouvez commencer par un simple jus de fruit, puis le lendemain par un jus de fruit et un yaourt, puis le surlendemain par un jus de fruit, un yaourt et une biscotte beurrée. Peu à peu, la faim se fera sentir avant même d’avoir mangé. - Donner l’exemple aux enfants, en faisant du petit déjeuner une habitude familiale.

Que donner à un enfant qui doit partir très tôt le matin et qui doit donc manger avant 7 heures du matin?

- Faire un petit déjeuner adapté à son appétit. - Lui donner une petite collation à prendre si possible avant 10 heures pour ne pas pénaliser le déjeuner. La collation est idéalement composée d’un laitage (par exemple une briquette de lait aromatisé) et d’un fruit, le pain ou analogue ayant souvent déjà été mangé au petit déjeuner à la maison. Éviter le grignotage de biscuits et de gâteaux.

(Source MGEN)

 

Réduisons nos déchets

Site de ressources sur les addictions dans le Tarn

Enquête sur les habitudes de vie des jeunes qui les exposent au surpoids et à l'obésité

Charte de la laïcité

Agir contre le harcèlement à l'école

Bientôt 16 ans ! Pensez au recensement

Modifier le commentaire 

par admin jean-jaures-albi le 16 sept. 2016 à 22:25

haut de page